DEAF : diplôme d'état d'assistant familial

Retour à la liste des formations diplômantes

Présentation

La professionnalisation des Assistants Familiaux s’inscrit dans le mouvement de réforme de la protection de l’enfance, dont la loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 fixe les nouveaux buts et les nouvelles perspectives.

Cette professionnalisation résulte d’un long processus qui a permis aux anciennes « nourrices » de devenir des assistantes maternelles permanentes (loi n° 77-503 du 17 mai 1977), profession dont l’accès devient alors soumis à l’obtention préalable d’un agrément accordé par le président du Conseil Général.

La loi n° 2005-706 du 27 juin 2005 rend effective la différenciation entre le métier d’assistant maternel - qui accueille des enfants à la journée comme solution de garde de la petite enfance -, et celui d’assistant familial, défini comme la « personne qui, moyennant rémunération, accueille habituellement et de façon permanente des mineurs et des jeunes majeurs de moins de vingt et un ans à son domicile. » (Art. L. 421-2 du CASF).

Toujours en 2005, le Diplôme d’Etat d’Assistant Familial (DE AF) est institué  (Décret n° 2005-1772 du 30 décembre 2005).
    
Puis, l’Arrêté du 14 mars 2006 précise que « l’assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession définie et réglementée d’accueil permanent à son domicile et dans sa famille de mineurs ou de jeunes majeurs de dix-huit à vingt et un ans. »

L’activité de ce travailleur social « s’insère dans un dispositif de protection de l’enfance, un dispositif médico-social ou un service d’accueil familial thérapeutique. [l’Assistant Familial] exerce sa profession comme salarié de personnes morales de droit public ou de personnes morales de droit privé […]. L’assistant familial constitue, avec l’ensemble des personnes résidant à son domicile, une famille d’accueil. » (Art. L. 421-2 du CASF).

En savoir plus sur le métier, la formation et le DE AF :

- Sur la profession d’Assistant Familial, sur les sites des Conseils Généraux de la Région Rhône-Alpes.
- Sur le DE AF sur le site de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports, et de la Cohésion Sociale Rhône-Alpes (DRJSCS) (pdf)

Actuellement, cette formation est assurée en Ardèche dans le cadre d’une convention de partenariat entre le Collège Coopératif et l’Ecole Santé Social Sud Est, et dans le Rhône dans le cadre d’un Groupement Solidaire formé avec l’Ecole Rockefeller.

 

Objectifs de la formation

« La formation préparant au diplôme d’État d’assistant familial est une formation de 240 heures qui doit être suivie par tout assistant familial, dans un délai de trois ans après la signature du premier contrat de travail. C’est une formation en alternance dispensée sur une amplitude de 18 à 24 mois aux assistants familiaux agréés en situation d’emploi. La formation, conçue dans une interaction constante entre milieu professionnel et centre de formation, a pour objectif l’acquisition des compétences nécessaires à cette profession à partir des problématiques et de l’analyse des pratiques liées à son exercice. » (Arrêté du 14 mars 2006).

Ces compétences à acquérir sont définis par un référentiel professionnel qui les organise en trois grands domaines (Arrêté du 14 mars 2006) :


Nos choix méthodologiques sont construits en fonction des objectifs définis de façon réglementaire, et de trois axes de travail transversaux, approfondis durant toute la formation :

Contenu de la formation

Les contenus de la formation sont définis de façon réglementaire par un référentiel de formation permettant d’acquérir les compétences génériques présentées par domaine (Arrêté du 14 mars 2011)

Les apports théoriques :

« Le premier domaine de formation est centré sur les besoins physiques et psychiques de l’enfant . A ce titre y sont également abordées les exigences en termes d’hygiène et de sécurité. La complexité de la situation spécifique de l’enfant vivant en accueil familial et ses conséquences constituent un axe important de ce domaine de formation.


Le deuxième domaine de formation est consacré à l’aspect éducatif de la prise en charge de l’assistant familial. La place des apprentissages dans le développement de l’enfant y est développée ainsi que les ressources permettant de les favoriser qu’elles soient internes ou externes à l’accueil familial.

Le troisième domaine de formation doit apporter à l’assistant familial les connaissances relatives aux cadres juridiques et institutionnels de l’accueil familial et de la protection de l’enfance. Le rôle de chacun des membres de l’équipe participant à l’accueil familial y sera également étudié. » (Circulaire DGAS du 5 juillet 2006).

Les apports de la pratique :

La formation étant une formation en alternance, l'assistant familial qui la suit est « en poste » (CASF, art. D. 451-102). Au début du stage préparatoire, un référent professionnel est obligatoirement identifié. Pour les candidats dispensés de ce stage, il doit être désigné avant le parcours individualisé de formation.

« Ce référent a un rôle de coordination entre le service d'accueil familial, l'établissement ou le service de formation et le stagiaire. Il assure l'accompagnement, l'encadrement et l'évaluation de ce dernier (Circulaire DGAS du 5 juillet 2006). Ce référent « a été créé [...] pour accompagner les nouveaux assistants familiaux dans l'acquisition d'une véritable compétence professionnelle mais aussi pour jouer un rôle de tutorat dans des domaines non strictement professionnels. C'est pourquoi le décret [du 30 décembre 2005] précise [qu'il] ne doit pas être en position d'exercer professionnellement le suivi d'enfants confiés à l'assistant familial. L'objectif ainsi recherché est de garantir l'indépendance du réfèrent dont la mission première est d'aider l'insertion professionnelle du stagiaire et d'éviter qu'il puisse être amené à sanctionner la pratique professionnelle de la personne qu'il a contribué à former. »

Une convention tripartite est conclue entre l'établissement de formation, le service d'accueil familial et le stagiaire. A cette occasion, les modalités d'accompagnement du stagiaire tant sur le plan organisationnel que sur le plan des apprentissages professionnels (préparation des entretiens avec le réfèrent et les membres de l'équipe, entretiens, évaluation par le site de stage...) sont précisées.

Deux évaluations associant l'assistant familial, le référent professionnel et le responsable de la formation sont menées. Leurs conclusions sont reportées dans le livret de formation du candidat et seront utilisées dans le cadre de la certification. Ces évaluations doivent avoir lieu en milieu et fin de formation (Circulaire DGAS du 5 juillet 2006 et référentiel de certification de l'Assistant familial).

La certification :

A chaque domaine de formation est associé une épreuve certification. L’examen du Diplôme d’Etat d’Assistant Familial est organisé par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports, et de la Cohésion Sociale Rhône-Alpes (DRJSCS).

Ces épreuves sont les suivantes :


Chaque domaine de compétence est validé séparément. Un domaine est validé lorsque le candidat obtient une note égale ou supérieure à 10 sur 20. Le DE AF est validé totalement quand les trois domaines le sont.

Coût de la formation

Le coût de la formation est pris en charge par l'employeur ainsi que les frais de déplacement et d'hébergement éventuels. Le salaire est maintenu pendant les journées de formation.

Conditions de candidature

La formation de 240h s’adresse exclusivement aux Assistants Familiaux en situation d’emploi.

Le candidat dépose un dossier auprès du CCRA :
La liste des documents obligatoires figurant dans ce dossier, est définie par la Circulaire DGAS du 5 juillet 2006 relative aux modalités de la formation préparatoire et d’obtention du diplôme d’Etat d’assistant familial :

Dispenses : « Sont dispensés de suivre la formation prévue au troisième alinéa du présent article les assistants familiaux titulaires d’un diplôme d’auxiliaire de puériculture, d’éducateur de jeunes enfants, d’éducateur spécialisé ou de puéricultrice. » (Art. 1er du Décret du 30 décembre 2005).

Modalités de candidature

Chaque Assistant Familial stagiaire est inscrit par son employeur. L’Assistant Familial stagiaire reçoit ensuite son dossier d’inscription du CCAURA.

 

VAE

Le DEAF est accessible par la Validation des Acquis de l’Expérience.

Le Collège Coopératif Auvergne Rhône-Alpes est membre fondateur et adhérent de l'Association Rhône-Alpes pour la Validation des Acquis de l'Expérience du Travail Social et de la Santé (A-VAE-TSS), où vous pouvez obtenir toutes les informations nécessaires concernant la validation du DE AF par cette voie.